Rechercher

Une question de légitimité

J'ai diffusé il y a quelques temps, un questionnaire à destination des femmes souhaitant organiser des cercles, mais n'ayant pas encore osé passer le cap de l'idée à la mise au monde.

Mes premiers pas en Biodanza, ce jour où j'ai osé

A la question des peurs et de ce qui les en empêchait, plusieurs d'entre elles ont évoqué leur légitimité à prendre la place de facilitatrice dans un cercle.


Connaissez-vous ce syndrome que l'on nomme de l'imposteur ? Celui qui nous fait douter de nous, nous faisant penser que nos mérites (personnels ou professionnels) sont dus à des circonstances extérieures et non à tout le travail fourni pour atteindre le résultat.

En effectuant quelques recherches, j'ai découvert sa deuxième appellation que j'aime particulièrement car j'y décèle tous les trésors cachés. On parle de "syndrome de l'autodidacte". Il s'agit donc du syndrome de celle qui apprend seule, de par son expérience, qui met toute son énergie pour apprendre encore et encore et maîtriser l'outil qu'elle a choisi.


Cela vous parle-t-il ?


Dans notre culture qui prône la course aux diplômes, que faire quand il n'existe pas de formation pour devenir facilitatrice de cercles ? Oser me lancer ? Mais je n'ai participé qu'à quelques-uns ? Saurais-je faire ? Pourquoi serait-ce moi qui l'initierais ? Quelle autorité ai-je pour le faire ?


La première autorité essentielle est à mon sens, cette pulsion de vie qui vous traverse et vous crie un grand "OUI". Si vous vous sentez appelée, c'est que vous pouvez y aller, après bien sûr avoir pris soin de mettre de côté toutes les peurs engendrées (qui ne manqueront pas de toute façon de resurgir de façon inopportune au fur et à mesure des étapes à franchir).


La deuxième est que vous avez fait l'expérience de cercles et que vous avez donc senti ce qu'il s'y passe, le mode de fonctionnement, la posture à adopter... Votre premier cercle n'a pas à être parfait. Ni le deuxième, je vous rassure.

:) Il doit seulement vous ressembler. Et à chaque pas fait, vous vous améliorerez. Ainsi, le stress du début sera peu à peu remplacé par le plaisir de l'instant dans lequel vous vous laisserez couler.


Et la troisième évidence surpuissante est que vous êtes une femme avec toute son expérience de vie. Dites vous que les femmes qui viendront jusqu'à vous seront là, bien sûr pour le cercle, mais également pour tout ce que vous incarnez. Elles vous rejoindront car elles ont besoin de cet espace, mais elles ont également infiniment besoin de vous.


Ceci vaut pour initier un cercle de femmes mais également pour tout projet qui vous demande d'être assez sûre de vous pour vous lancer.


Ainsi, osez être fière de vous ! Vous avez tant à apporter au monde et à ceux qui vous entourent.


31 vues

© 2018 by Christelle Le Chat.