Rechercher

De la petite fille blessée à la femme épanouie

Je vous partage ici un processus en 3 étapes pour vous accompagner à initier le chemin "De la petite fille blessée à la femme épanouie".


Bien entendu, il existe plein d'autres voies et ces 3 étapes ne sont qu'une introduction à un travail sur soi qui demande patience, amour et respect. 

Pour commencer,

➡️il s'agit de reconnaître que vit en moi, une petite fille blessée.

En effet, il est important de prendre conscience que nous nous construisons notamment à partir de nos blessures. 

Je ne parle pas de chercher à comprendre, à trouver d'où vient mon mal-être, ce qui m'empêche... 

Porter un regard bienveillant sur notre histoire

Je parle simplement de reconnaître que vit en moi une petite fille blessée. Cette acceptation peut alors naturellement m'ouvrir les portes pour prendre soin d'elle. 

Lise Bourbeau, dans son livre "Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même" nous montre comment le rejet, l'abandon, l'humiliation, la trahison et l'injustice façonnent notre rapport au monde ainsi que notre corps. 

Dans ma formation de Biodanza, j'ai appris à lire les corps, leurs mouvements. Je sais aujourd'hui déceler la blessure première de chacune. 

Je trouve cela tellement puissant de me dire que notre corps est l'expression de notre histoire, de tout ce que nous avons vécu et de tout ce que nous avons tu. 

En portant mon attention sur la manière de bouger, j'arrive alors à savoir quelle danse ou quel mouvement peut apaiser, transformer, permettre d'accueillir... 

Accueillir...

Accueillir cette petite fille blessée, la prendre dans ses bras, la consoler... Accueillir les tempêtes qu'elle a traversées pour la bercer, l'accompagner... 


Puis vient la 2ème étape : 

➡️ Se connecter à la petite fille joyeuse, créative, rêveuse 

Parfois les blessures de l'enfance masquent tous les bons et beaux souvenirs. 

Bien sûr, certains parcours de vie font que le beau est vraiment difficile à trouver. 

Cependant, pour la majorité des femmes que j'accompagne, il existe bel et bien. Et il peut donc se multiplier si on commence à tirer sur ce fil. 

Par contre, il y a souvent un ou des évènement(s) traumatique(s) qui cachent le reste et qui peuvent prendre toute la place. 

De ce fait, en se connectant aux doux souvenirs et en les faisant remonter progressivement à la conscience, les plus douloureux peuvent au fur et à mesure prendre moins d'espace.

Il s'agit d'une véritable rééducation... On commence ?!

Pour vous connecter à cette petite fille joyeuse, je vous propose de vous remémorer ce que vous aimiez faire étant enfant.

Il peut être bon de le noter et d'écrire tout ce qui vous passe par la tête. Si ça bloque, prenez le temps. Choisissez un détail, une personne que vous aimiez, un moment important... et commencez à dérouler cette pelote. 

Vous pouvez refaire cet exercice de nombreuses fois. Je vous avoue que chaque fois que je le fais, me revient un nouvel évènement (que j'avais bien souvent oublié). Ainsi je fais grandir l'ardoise des souvenirs qui me portent au détriment de ceux qui me pèsent.

Essayez... juste pour voir ! ;)

3ème étape maintenant :  

➡️ Le passage à l'action !

Après l'acceptation et la prise de conscience, si nous nous arrêtions là, peut être que les choses ne bougeraient pas.

Par contre, je connais un moyen infaillible pour transformer notre réalité : le premier pas ! 

Cela peut paraître anodin et en même temps, en mettant du mouvement vers ce qui nous anime et nous rend vivante, nous faisons déjà bouger les choses. 

Nous souhaitons plus, de joie, de créativité, de légèreté, de plaisir dans nos vies ? Et bien c'est simple, faisons ce qui nous fait du bien ! 


Maintenant que vous avez identifié ce qui vous faisait plaisir, je vous propose de vous programmer un rendez-vous avec vous-même pour faire cette chose que vous aimiez tant. 


Si par exemple, vous aimiez dessiner étant petite, prévoyez un temps où vous allez sortir les couleurs et magnifier la feuille blanche. 

Si vous aimiez vous retrouver entre copines, appelez-les et organisez-vous une virée. 

Si vous aimiez vous retrouver seule en nature, chaussez vos baskets et filez à l'extérieur. 

Si vous aimiez danser, poussez le volume à fond et déchainez-vous.... Et si vous aimiez écrire et partager vos ressentis et vos expériences de vie, prenez votre clavier et partagez-nous en commentaire, ce que vous avez expérimenté lors de ce rendez-vous...

73 vues

© 2018 by Christelle Le Chat.